Thierry Repentin

Chambéry a besoin d’un projet positif et fédérateur.

Je dois l’essentiel de mon parcours à Chambéry. J’y ai beaucoup appris et continue d’apprendre au contact de celles et ceux qui font vivre cette ville. Mon engagement pour Chambéry n’a jamais faibli. Sa singularité est naturellement liée à sa géographie, à son positionnement exceptionnel entre lac et montagnes, proche de deux frontières et donc à son histoire. Mais elle a aussi un caractère propre, une culture transalpine si particulière, multiculturelle et ouverte, qui forgent sa force, sa tranquillité, son dynamisme.

Au côté des nombreux-ses Chambérien-ne-s que je rencontre, je forme le constat que notre ville regorge d’envies et d’idées qui veulent s’exprimer. Mais j’entends aussi des déceptions et des incompréhensions face à des choix qui ont fait naître de fortes inquiétudes et incertitudes sur l’avenir de la ville. Autant de raisons qui pourraient bien alimenter un vote de dépit en mars prochain. Mais nous devons et pouvons lutter tous ensemble contre cette morosité. Chambéry a besoin d’un projet positif et fédérateur.

Lire l'appel

Participer

Je lance un appel à toutes celles et tous ceux qui veulent un changement d’équipe municipale. Idées, remarques, questions : vos contributions sont nécessaires et bienvenues.

Bio express

1963

Je suis né le 5 avril 1963 à Saint-Pierre-d’Albigny. Élève du lycée Monge à Chambéry, j’ai poursuivi mes études à l’Institut d’études politiques de Grenoble et obtenu un diplôme d’études approfondies de relations internationales.

1995

Mon engagement politique commence à Chambéry, notamment au côté du maire de l’époque, Louis Besson. J’ai rejoint l’équipe municipale en 1995 puis suis devenu président de Chambéry métropole en 2001. En 2004, je quitte ces mandats pour représenter la Savoie au Parlement comme sénateur.

2008

Passionné des politiques de logement, j’ai exercé plusieurs responsabilités locales et nationales dans ce domaine, dont la présidence de l’Union sociale pour l’habitat (USH) de 2008 à 2012.

2012

J’ai eu l’honneur d’être nommé membre du gouvernement de 2012 à 2014, puis délégué interministériel à la mixité sociale dans l’habitat jusqu’en 2017.

2017

Depuis 2017, j’exerce comme président du conseil d’administration des sociétés publiques Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc et Société française du tunnel routier du Fréjus (SFTRF). Ces deux entreprises emploient respectivement environ 600 et 300 personnes en pays de Savoie.

Et aussi

J’ai aussi des activités de conseil des pouvoirs publics sur les questions de développement durable que m’avait demandé d’assumer Nicolas Hulot et que je poursuis aujourd’hui.
Je suis également conseiller départemental de la Savoie pour le canton de Chambéry Nord (Hauts-de-Chambéry, Chambéry-le-Vieux, et depuis 2015 le quartier de Bissy) et conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Mes réseaux sociaux