Actualités

#3 – Ils et elles sont candidat-e-s sur la liste Chambéry en commun

16 février 2020

Troisième groupe de candidat-e-s présenté le 15 février.

Pascal Barbe – 64 ans – Chambéry-le-Vieux

Habitant de Chambéry-le-Vieux et ancien éducateur spécialisé, Pascal partage aujourd’hui son temps entre sa famille et ses engagements associatifs multiples. Il est particulièrement impliqué dans son quartier et sur les questions sportives. Il a par ailleurs été dirigeant du Chambéry Savoie Handball pendant plus de 20 ans.

“Je m’engage car je suis révolté de la manière dont certains projets ont été menés sans aucune concertation. Les élus doivent valoriser les compétences des habitants, ils doivent écouter.”

Jean-Benoît Cerino – 49 ans – Bellevue 

Jean-Benoît habite Bellevue. Il est professeur d’Histoire-Géographie au collège Jules Ferry et au lycée Monge. Membre du Parti socialiste, il est conseiller municipal et communautaire d’opposition depuis 2014.

“Établir une relation de confiance avec les habitants doit être une de nos priorités ; réduire les inégalités sociales, culturelles et territoriales doit en être une autre. Je m’engage car j’aspire à ce que nous construisions ensemble ce nouveau « contrat social et démocratique ».”

Yves Chapoutier – 69 ans – Centre-ville 

Yves habite le centre-ville depuis 5 ans. Aujourd’hui retraité, il a été directeur des ressources humaines d’un grand groupe puis a créé son entreprise de conseil en développement humain.

“Proximité, ouverture d’esprit, compétences, respect de valeurs éthiques sont l’exigence de la responsabilité d’élu. Je suis convaincu que Thierry et son équipe partagent cette vision, et c’est pour cela que je m’engage pour Chambéry en commun.”

Isabelle Dunod – 56 ans – Stade 

Ingénieure de formation, Isabelle est spécialisée dans l’urbanisme du sillon alpin. Elle accompagne les collectivités de la région dans leur développement depuis 30 ans. Elle est aussi responsable locale d’une ONG de protection des droits de l’enfant. Très sensible à la lutte contre les inégalités, elle souhaite s’engager pour une ville et une agglomération plus solidaire.

Je m’engage pour lutter contre le déterminisme social : un accès aux services publics, aux transports facilité pour ceux qui ont le moins de chance dans la vie. »

Sara Fonsato – 30 ans – Covet 

Sara est italienne et réside au Covet. Arrivée du Piémont à Chambéry pour terminer ses études il y a sept ans, elle a fait le choix de rester à Chambéry. Aujourd’hui professeure d’italien dans des établissements scolaires, d’enseignement supérieur et en association, elle est aussi impliquée dans le comité local des Italiens à l’étranger.

Je m’engage pour Chambéry en commun car je sais que Thierry Repentin a toujours fait preuve d’une grande ouverture à l’international, il est attentif aux étrangers vivant à Chambéry.

Naïma Françon – 63 ans – s’engage pour Chambéry le Haut et les quartiers en politique de la ville

 Naïma habite au centre-ville. Ancienne directrice du Centre social et culturel des Combes, elle souhaite continuer à travailler avec les habitants et les associations de quartier

Je connais Thierry depuis 22 ans comme élu. Il fait preuve de proximité et de constance : sénateur, ministre ou conseiller départemental, il a toujours été présent pour les associations et les habitants du quartier.

Laure Janin – 64 ans – Chambéry-le-Vieux

Retraitée depuis peu, Laure habite à Chambéry-le-Vieux depuis 30 ans. Elle affectionne particulièrement ce quartier, entre ville et campagne. Elle souhaite s’engager pour représenter Chambéry-le-Vieux qui se métamorphose avec l’arrivée de nouvelles familles.

Les habitants de Chambéry-le-Vieux ont besoin d’être représentés. Je m’engage avec plaisir pour ce quartier que j’aime tant. J’ai travaillé avec Thierry pendant 9 ans : je le connais bien et j’ai confiance en lui.” 

Cyndie Picot – 35 ans – Centre-ville

Docteur en toxicologie, Cyndie habite depuis peu au centre-ville de Chambéry. Originaire de la région, elle a souhaité revenir pour la qualité de vie à chambérienne. Elle est spécialisée en santé publique et a à coeur d’agir pour une ville et des habitant.e.s en bonne santé.

Je rejoins Chambéry en commun car j’ai apprécié la démarche de construction d’un projet positif et fédérateur. En particulier sur les thématiques de santé, qui sont souvent les grandes oubliées des programmes électoraux.

Marielle Thiévenaz – 53 ans – Mérande 

Chambérienne depuis 15 ans, Marielle habite Mérande. Elle a choisi la cité des ducs pour la qualité de vie, dans une ville à taille humaine et dynamique. Marielle travaille pour l’université Grenoble Alpes comme chargée de projet. Elle est aussi très impliquée dans le collectif du Faubourg Nézin, qui s’est notamment opposé à la construction du parking Ravet.

Après m’être engagée contre des décisions néfastes pour la ville, je veux participer à un projet positif et sensible au bien-vivre des habitants. Thierry est un homme d’écoute, qui comprend les enjeux de long terme, dans un contexte de changement climatique.